Pourquoi partir à Cuba ?

cuba havane vinales cienfuegos trinidad

Cuba, ce pays qui semble s’être arrêté dans le temps. Quand on vous parle de Cuba vous vous imaginez des palmiers, des plages, des gens qui dansent, qui rient, d’anciennes voitures, des mojitos et des cigares ? Et bien Cuba c’est tout ça en même temps !

 

CUBA EN BREF

Cuba est une ile de 11 millions d’habitants située dans les Caraïbes, qui a été sous pavillon Espagnole durant 400 ans (jusqu’en 1898) durant laquelle elle fut le haut lieu de la piraterie.

Batista en fera une dictature entre 1940 et 1959, année durant laquelle Fidel Castro renverse le gouvernement en place. Fâché avec les Etats-Unis la même année, ces derniers essaieront de renverser à leur tour la « république » mise en place par Castro en 1961. Ils finiront par abandonner et mettront en place un embargo (plus aucuns produits américain ne sera importé sur l’île).

En 2014, Barack Obama assouplira l’embargo et le tourisme se redéveloppera alors.

Belle voiture bleue à Playa Larga

 

# Saison

L’idéal est entre décembre et avril (j’y étais en février). Entre mai et novembre, c’est la saison humide avec jusqu’à 15j de pluie par mois.

# Religion

Principalement Catholique mais pas vraiment pratiquant, les cubains sont également à 10% Protestant et beaucoup pratique la Santeria (une sorte de culte vaudou venu d’Afrique mais non officialisée).

La Santeria est une religion venant des esclaves noir. Ils invoquent des esprits (Orichas) avec des prières au rythme des tambours (Bata).

# Superstition

Parmi les superstitions Cubaine que j’aime bien, il y a celle de l’alcool offert aux Saints. Vous verrez régulièrement les barmans ou même les locaux, lorsqu’ils ouvrent une nouvelle bouteille, renverser une lichette sur le sol. C’est une offrande pour les Saints.

 

# Monnaie

Il y a 2 monnaies en place (Raul Castro a pour projet de n’en avoir qu’une) : une pour les touristes, le CUC (Peso Cubain Convertible) et une pour les locaux, le CUP (Peso Cubain). 1€ = environ 1 CUC = 25 CUP.
(EDIT : au 1er aout 2020, le CUC valait 0,86€)

Le salaire moyen d’un Cubain est de 740 CUP (soit 30 CUC… soit… 30€). C’est ce qui favorise beaucoup de Cubains à se tourner vers le tourisme (guide, traducteur, taxi, casa…). Je parlais avec un type qui m’expliquait qu’il avait arrêté son job de prof de biologie à l’université pour vendre des souvenirs à Viñales car il gagnait plus !

Changer ses euros : d’ailleurs, vous ne pourrez pas en échanger en France, car il est « normalement » interdit de sortir du territoire avec de l’argent cubain. Vous pourrez changer votre argent à l’aéroport : une fois vos bagages récupérés, montez à l’étage via les escalator pour chopper un petit stand de change. 

 # Logement

À Cuba, vous pouvez dormir à l’hôtel ou dans des Casa.
Qu’est ce qu’une Casa : les Casa (ou Casa Particular) sont des chambres chez l’habitant, où vous êtes généralement le seul touriste (car c’est une chambre dans leur maison/appartement). C’est pour moi bien plus agréable car on vit avec eux, vous pouvez cuisiner, papoter et donc vous imprégner de la culture.
Comment les trouver : les Casa sont faciles à reconnaitre, elles ont un petit panneau/enseigne avec une sorte d’oeil bleu dessiné (et souvent un numéro + le nom des propriétaires).
Si elles sont officielles, on vous demandera toujours votre passeport afin de remplir le cahier d’émargement des hébergés.
Le prix : Le prix varie en fonction des villes, mais comptez entre 20 et 30 CUC la nuit + petit-déjeuner.

Logo des Casa

 

 

Astuces

Réservation : Cuba est une ile très touristiques et les Cubains ne font pas (heureusement ou malheureusement) comme certains pays, à adapter le nombre de bus / taxi en fonction du nombre de touristes (que l’on soit 50 ou 500, il n’y aura que 3 bus…). Quand vous arriverez dans une ville, si vous connaissez votre date de départ pour un prochain spot, pensez à réserver immédiatement bus ou taxi pour ne pas vous retrouver sans rien et à devoir changer vos plans.

Drapeau cubain

 

 

QUOI FAIRE ?

A Cuba, clairement, le soleil rythme les activités : balades, cheval, plongée, plage… une carte postale je vous dis !

La Havane : balades dans la vieilles ville, fabrique de cigares, musée Havana Club, le Capitol, le quartier de Marcaderes… perdez-vous, vous serez surpris !
Viñales : la campagne autour de Vinales est magnifique. Le jardin botanique, de la spéléo à la grotte de Saint Thomas, du cheval dans les plantations de thés… Partez sur les chemins, il y a de beaux treks de 20km et plus à se faire.
Playa Larga : Plongée + musée de la baie des cochons à… la baie des cochons.
Cienfuegos : Mirador de la Punta, le Palacio de Valle, le parc Jose Marti.
Trinidad : de longues balades à cheval, à pied (allez voir la cascade El Cubano), se perdre dans les ruelles pavées de la ville et aller danser à la discothèque Las Cuevas.
Varadero : Rien… à part de la plage et boire à l’oeil dans les resorts (je vous explique la technique dans l’article sur Varadero 😉 )
La Havane : Rebelote, mais vous saurez mieux parler espagnole et connaitrez les codes Cubains, donc vous apprécierez encore plus !

 

Itinéraire

13 jours
La Havane : 2 jours / 2 nuits
Viñales : 3 jours / 3 nuits
Playa Larga : 1 jour / 1 nuit
Cienfuegos : 1 jour / 1 nuit
Trinidad : 2 jours / 3 nuits
Varadero : 2 jours / 2 nuits
La Havane : 1 jour / 1 nuit

 

Budget

J’inclus : visite, hôtel, restaurant, souvenirs… mais pas les plongées (car activité pas « standard »).

La Havane (3 jours / 3 nuits) : 400 CUC (343€)
Viñales : 210 CUC (180€)
Playa Larga : 190 CUC (163€)
Cienfuegos : 111 CUC (95€)
Trinidad : 180 CUC (155€)
Varadero : 50 CUC (42,90€)

 

RÉSUMÉ DE MES ÉTAPES

LA HAVANE

La Havane est une grande ville de 2,5 millions d’habitants intramuros (Paris : 2,5 millions également) qui semble s’être arrêtée dans le temps. C’est dans la « Vieille Havane » qu’il est le plus agréable de se balader avec ses anciennes ruelles. Sans oublier de longer le Maleçon au nord de la ville, le long de la mer.

BUDGET : 343€

– Lire l’article complet sur la Havane 

Prado de la Havane

 

 

VIÑALES

À l’ouest de la Havane, Viñales est généralement le 2e point de visite quand on arrive à Cuba. Viñales est la vallée du tabac. Des plantations à perte de vue, des grottes, des mogotes, des balades à cheval… Un bel endroit pour se familiariser au paysage cubain.

BUDGET : 180€

– Lire l’article sur Viñales

Eglise de Viñales

 

 

PLAYA LARGA

Petit village tout mignon mais qui n’a néanmoins pas un grand intérêt (pour moi) de s’y arrêter plusieurs jours. Plage, plongée (le snorkeling n’est pas dingue) et réserve de crocodile sont les seuls choses à y faire.

BUDGET : 163€

– Lire l’article sur Playa Larga

Plage de Playa Larga

 

 

CIENFUEGOS

Cienfuegos est une grande ville dans le même jus que la Havane mais moins animée. La pointe ouest et autour du Parc Central José Marti sont les principaux quartiers à voir.

BUDGET : 111€

– Lire l’article sur Cienfuegos

Coucher de soleil à Cienfuegos

 

 

TRINIDAD

Belle surprise que cette ville. Magnifique, pavée, animée… elle vaut le coup d’y rester au moins 1 semaine. Il y a beaucoup de balades à fair à pied ou à cheval.
Ne vous inquiétez pas du nombre important de touristes dans la ville, quand vous partez en excursion, vous ne les voyez plus tellement les espaces sont vastes. Bref j’ai adoré !

BUDGET : 180€

– Lire l’article sur Trinidad

Place de l'église de Trinidad

 

 

VARADERO

Bon… clairement… c’est pas la folie la bas. Oui les plages sont magnifiques, l’eau parfaite…. mais il n’y a rien d’authentique. Les Cubains disent que Varadero n’est pas Cuba. Il y a beaucoup de touristes Russe et Canadiens, donc rien de très intéressant.

BUDGET : 50€

– Lire l’article sur Varadero

Plage de Varadero

 

 

POUR CONCLURE…

Pour conclure, Cuba c’est tranquilo.

Cuba c’est un beau pays avec des locaux incroyablement accueillant, souriant et optimiste qui jouent et dansent de 6h du matin jusqu’à 3h du matin. Vous reviendrez alors avec le sourire en plus d’être bronzé !

C’est aussi pour moi le bon pays pour tester le voyage en solo (sécurité, confiance, bienveillance). À la fin, je pouvais laisser ma GoPro sur mon sac à la caisse des musées, je savais qu’elle ne craignait rien…

 

 


BOITE À INFO

ARNAQUE

À Cuba, on se sent en sécurité, mais comme partout, dés qu’il y a des touristes, il y a des arnaques. L’arnaques aux cigares est la plus répandue à la Havane.
Je marche vers la Vieille Place, quand un type m’arrête et me raconte qu’aujourd’hui c’est la journée de la « Coopérative », et que seul aujourd’hui, les ouvriers des fabriques de tabac, peuvent vendre leur cigare. Naïf je me dis pourquoi pas…

Le type m’emmène dans une maison, où, comme s’ils attendaient quelqu’un, un gentil touriste par exemple, y est déballé une ribambelle de cigares disposés sur une table. Il m’explique que les ouvriers ne travaillent pas durant 2 jours et qu’ils ont le droit de vendre les cigares qu’ils ramènent chez eux. Il dit les vendre à des prix défiant toutes concurrences. Je comprend le manège et lui dit que je repasserai… « Oui, oui, on vous rappellera… »

Sachez que si vous êtes pris avec des faux cigares à la douane, ils vous les confisquent et peuvent vous faire payer comme amende le prix réel des cigares.

 

ARGENT

Pour changer votre argent contre des CUC (Pesos convertible. Le Pesos des touristes) vous pouvez le faire à l’aéroport (impossible de le faire dans votre pays de départ). Montez à l’étage au terminal de sortie via l’escalator et vous aurez plusieurs guichet à votre disposition.

1 CUC vaut grosso modo 1€ (0,84€ en 2020)

Les Cubains ont des CUP (Pesos pour les locaux). Pas évident d’en avoir, il sera par contre mal vu si vous payez avec. 1 CUP vaut environ 0,25€
Dans les magasins, un produit peut couter 5 CUC pour les touristes et 5 CUP pour les locaux. Si vous le payez en CUP, vous le paierez 4 fois moins cher du coup.

 

INTERNET

Alors la, on touche au sport national cubain. Avoir internet.

Il faut savoir que le réseau WiFi n’est pas très développé (profitons en pour lâcher nos téléphones), et quand on en a besoin… c’est presque plus angoissant que de savoir si notre vol n’est pas annulé ! Je m’explique…

Pour avoir un forfait internet, il faut acheter une carte internet dans une boutique ETECSA (ils vendent aussi de quoi téléphoner depuis les téléphones cubains). La vous avez déjà 1h de queue facile.

Ensuite, quand vous avez le sésame… il faut trouver un réseau wifi. C’est là que ça devient drôle. Un peu comme une chasse au Pokémon.
L’astuce, trouvez un endroit où plusieurs touristes et Cubains sont assis sur le trottoir, ça voudra forcément dire qu’ils sont en train de consulter internet !

 

  • Laisser un commentaire